College guidance: how to help your child get ready for university

Orientation scolaire : comment aider son enfant à se préparer pour l’université ?

Très tôt, l’orientation scolaire est un sujet inévitable. Il est demandé aux élèves de choisir une filière ou de sélectionner leurs cours pour la poursuite de leur scolarité et d’avoir une idée assez précise de leur future vie professionnelle. Quand vient le moment de se projeter dans l’avenir et de prendre des décisions, les jeunes s’interrogent longuement et les parents s’inquiètent des réponses qui tardent à venir. Comment alors aider son enfant à se préparer pour l’université ?

Il est vrai que le dialogue inter-générationnel n’est pas facile, sur fond d’un système éducatif français qui a évolué sans vraiment se transformer en profondeur. Gaspard le résume dans cette vidéo et dénonce au passage quelques idées solidement ancrées.

 

A quel moment doit-on se poser la question de l’orientation scolaire ?

La question de l’orientation scolaire peut se poser dès la 3ème (9th grade). C’est le moment idéal pour débuter le processus de réflexion qui va prendre du temps. Cette période de prise de conscience est essentielle au vrai travail de fond : aider son enfant à trouver sa voie. Quels sont les domaines qui l’intéressent ? Quelles sont les aptitudes nécessaires au métier qu’il envisage ? Est-il conscient du parcours scolaire à suivre ?

En plus de se projeter dans l’avenir, la réflexion se porte aussi sur les universités dont on pourra payer les frais en plus des coûts de la vie étudiante. C’est une contrainte à prendre en compte car tous les établissements ne sont pas forcément accessibles financièrement.

A partir de la classe de seconde (10th grade), les choses s’accélèrent surtout si une université américaine est envisagée pour poursuivre la scolarité. D’une part, les procédures de candidatures aux universités sont soumises à un calendrier précis qui s’étend sur 3 ans, comme présenté ci-dessous. D’autre part les notes et les évaluations sont prises en compte souvent dès la seconde car les universités étudient un dossier complet. Il faut donc être d’attaque pour obtenir les meilleurs résultats !

College admission master timeline

Calendrier de préparation à l’entrée à l’université aux États-Unis

Le processus d’admission aux universités américaines est long et doit être bien anticipé. Voici 2 articles pour vous aider à en savoir plus :

Create a To-Do List for Your College Search

Master timeline: college admissions

Dès la 3ème (9th grade), je vous encourage à prendre plusieurs initiatives concrètes en vous renseignant sur :

  • Les procédures de candidatures aux universités que vous envisagez, quelle soient américaines, françaises ou d’ailleurs
  • Les tests standardisés américains tels que le SAT (Scholastic Assessment Test) et le ACT (American College Testing)
  • Les frais de scolarité et les aides financières
  • Les activités extra-scolaires qui forgeront une part de la personnalité du dossier de chaque candidat. Votre enfant est bilingue mais pourrait renforcer son français ? Pourquoi ne pratiquerait-il pas ses activités en français pour faire coup double ? Retrouvez tous nos professeurs, coach et artistes sur cette page de My Tutor Speaks French !

Comment aider son enfant à trouver sa voie

De nombreuses questions passent dans la tête des adolescents concernant leur avenir : quelle voie choisir ? Quelle opportunité accepter ? Quel chemin prendre ? A cette situation de questionnement s’ajoute le contexte changeant du monde du travail d’aujourd’hui. En effet, selon de nombreuses études, les prochaines générations d’actifs exerceront plus de dix métiers dans leur vie. Comment dans ce cas aider son enfant à construire son futur parcours professionnel ?

Pourvu qu’il soit heureux… et qu’il trouve du travail

Pour les parents, la situation peut être délicate, entre soutien et responsabilisation. Comment soutenir son enfant face à l’angoisse d’un cursus réputé difficile ? Comment réagir quand son enfant décide de changer de voie à la dernière minute ? « Le plus important est qu’il soit heureux », disent souvent les parents. « Et aussi qu’il trouve du travail », ajoutent-ils, conscients que l’équation ne sera pas facile à résoudre.

L’écoute et la compréhension sont des éléments clés dans le soutien à l’orientation de son enfant. L’aider à mieux se connaître est fondamental tout au long de la vie et ce dès le lycée pour éviter de se perdre dans des filières ou des cours qui ne lui ressemblent pas et qui ne le satisfont pas car ils ne sont pas en adéquation avec sa personnalité profonde.

Ne pas transposer ses sur son enfant

Chaque parent rêve du meilleur pour ses enfants et toutes les études montrent qu’ils sont les premiers à les orienter. Attention au déterminisme social et à ne pas transposer vos rêves ou à l’inverse à mettre des freins. Or pour l’enfant, il n’est pas toujours facile de faire fi d’une pression plus ou moins exprimée, et de projections dont ils sont porteurs depuis des années.

D’autant qu’à un âge où les adolescents ont tendance à prendre leurs décisions en s’opposant à leurs parents, le moindre conseil de ces derniers est parfois vécu comme une véritable ingérence. D’où l’intérêt d’introduire des tiers, professeur principal ou conseiller d’orientation, de discuter avec des professionnels, et surtout de ne pas attendre le dernier moment pour en parler.

L’orientation scolaire, ça se travaille !

Chaque collégien, lycéen, étudiant a besoin d’avoir des cartes en main pour bâtir son projet d’études. Il va construire son jeu en émettant des vœux d’orientation basés sur trois types de choix : des choix de cœur, des choix de raison mais aussi des choix de secours, dans le cas où il ne serait pas admis dans des filières sélectives. Certaines ont, en effet, des capacités d’accueil réduites.

Bien avant la fin du lycée, l’adolescent doit exprimer des souhaits. C’est vrai qu’il n’est toujours facile de se projeter dans l’avenir quand la perspective d’un examen quel qu’il soit, baccalauréat ou diplôme, mobilise déjà tant d’énergie… Certains jeunes expriment clairement le sentiment de devoir mener une bataille où se superposent le présent et le futur. L’orientation, bien qu’elle ne soit pas une matière au programme, se travaille consciencieusement.

Un étudiant qui réussit, c’est un lycéen qui s’est bien préparé

Définir son orientation est donc une opération profondément « interactive ». Cela suppose une recherche et des rencontres ; cela nécessite d’enrichir ses représentations – souvent bien trop limitées – de perspectives professionnelles jusque-là ignorées ; cela requiert de découvrir des métiers… et pas seulement à travers des fiches techniques, des référentiels de compétences ou même des clips vidéo.

Il faut que les métiers s’incarnent aux yeux des lycéens pour qu’ils puissent, non seulement en avoir une représentation précise, mais aussi – et surtout – en saisir le projet, en comprendre le sens : car c’est la découverte de ce qui constitue une activité professionnelle qui permet d’envisager de s’y investir, de décider et de s’y engager.

Se faire aider pour une meilleure orientation scolaire

Si le rôle des parents est primordial dans l’accompagnement à l’orientation scolaire, le recours à des professionnels présente l’intérêt de profiter de leur expérience, de leur absence d’implication personnelle avec l’enfant et de découvrir de nouvelles méthodes pour mettre le doigt ce qui sera son futur métier.

Rencontrer son conseiller d’orientation (College counsellor)

Le rôle du conseiller d’orientation est d’accompagner l’élève individuellement. Dans les lycéens américains, il s’agit des College Counsellors. Ils ont une connaissance parfaite des procédures de candidature dans les universités aux États-Unis et, dépendamment du lycée dans lequel se trouve votre enfant, des universités au Canada, en France, en Grande-Bretagne ou ailleurs en Europe.

Lors de séances individuelles, conseiller, élève et famille travaillent ensemble sur toutes les étapes d’entrée à l’université : les candidatures, les visites des campus, le choix des matières qui seront étudiées ainsi que les aides financières disponibles.

Faire appel à une professionnelle indépendante

Pour se préparer au monde de l’entreprise, pourquoi ne pas se tourner vers ceux qui l’ont fréquentée pendant plusieurs années à des fonctions stratégiques telles que les ressources humaines ?

Passionnée par l’analyse de personnalités et l’évolution des compétences, Caroll met son expérience en gestion de carrières au service de ceux qui se cherchent. Elle a créé Best Futur en étant convaincue “que l’orientation doit être accompagnée afin de développer chez l’enfant et le jeune adulte sa capacité à s’orienter.”

J’ai fait connaissance de Caroll à travers ses publications et interventions sur différents groupes et j’ai tout de suite accroché avec ses méthodes. Elle travaille sur un principe fondamental “Mieux se connaitre pour mieux s’orienter” car “appréhender sa personnalité, connaître ses centres d’intérêts majeurs ainsi que ses motivations primaires sont les seules clefs pour réussir à ouvrir les portes de l’avenir sereinement.”

Il est vrai qu’avoir de bons résultats facilite l’entrée dans les cursus les plus prestigieux mais est-ce la seule garantie de réussite et surtout d’épanouissement ?

Sa démarche de travail repose non seulement sur la connaissance de soi mais aussi celle de notre environnement extérieur. La rencontre de professionnels et d’étudiants y est indispensable pour réussir à se faire une représentation concrète de ce que sera le lendemain d’un adolescent.

Caroll accompagne de nombreux élèves français vivant aux Etats-unis, et leurs familles, afin de les aider à trouver leur voie et les études qui correspondront réellement à leurs souhaits et personnalité.

Pour nous aider en tant que parents à accompagnement nos enfants, Caroll a écrit un livre « J’oriente mon enfant ». Dans cet ouvrage à paraitre début 2018, elle nous donnera des clefs de lectures, apportera ses réponses et surtout elle expliquera pourquoi la priorité est de leur enseigner « comment » penser plutôt que « quoi » penser. Nous reviendrons donc sur ce sujet bientôt pour vous en dire plus.

Vous avez des questions, vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à contacter Caroll en lui écrivant à bestfutur.contact@gmail.com et partager vos expériences et vos questions en commentaires !

 

Lorène

Click here for English version

Crédit photographique : maridav@123RF.com

Leave a Reply